Normes sanitaires pour un véhicule isotherme

Le véhicule frigo est soumis à certaines normes et réglementations qu’il convient de respecter pour ne pas être sanctionné. Mais avant d’en détailler toutes les spécificités, recensons les besoins et les aménagements possibles de ces utilitaires.

Le camion isotherme

isothermeUn véhicule isotherme ou frigorifique est nécessaire pour le commerce ambulant de denrées comme les fruits, les légumes, les salaisons, aliments surgelés ou les viandes. L’usage et/ou la location véhicule isotherme est requis pour le commerce de certains produits périssables mais aussi chimiques, ainsi que pour tous les matériaux sensibles aux variations de température.
Doté d’un caisson isotherme et d’un groupe électrogène, il peut ainsi produire du froid sur de longues distances. En fonction des utilisations, son aménagement intérieur varie pour pouvoir s’équiper :
– de penderie à viandes tubulaires ;
– d’eurocrochets ;
– de caisses simples ou bi-températures pour permettre le transport dans le même camion caisse, de produits à maintenir à des degrés différents ;
– d’hayons élévateurs pour assurer la distribution ;
– etc.

Traditionnellement, chaque fourgon isotherme moderne transporte des aliments à des températures comprises entre -40° C et +20° C. En Europe, la charge maximum utile avoisine les 24 tonnes. Mais au-delà de ces caractéristiques techniques, un camion de transport de marchandise réfrigéré doit respecter quelques règles.

Quelles sont les normes obligatoires pour tout utilitaire isotherme ou frigorifique ?

Que vous souhaitiez louer un utilitaire frigo, en acheter ou en trouver un d’occasion, la voiture isotherme est soumise à des normes bien précises en matière de froid.
Tout d’abord, le véhicule isotherme en question se distingue par une mention spéciale sur la carte grise « Carrosserie : FGTD (fourgon à température dirigée) » et par un certificat d’agrément délivré par la Direction des Services Vétérinaires (DSV).
La réglementation dissocie ensuite la carrosserie isotherme, frigorifique ou réfrigérant. La première est munie de parois isolantes réalisées de telles sortes que l’on peut limiter les échanges de chaleur. Elle est soumise à deux coefficients d’isolation (coefficient K) :
– l’IN ou Isolation Normale inférieure à 0,7 W
– l’IR ou Isolation renforcée inférieure à 0,4 W.

La carrosserie frigorifique est elle, munie d’un dispositif de production de froid mécanique pour abaisser et maintenir la température à des valeurs entre +12° C à -20° C, par une chaleur extérieure de plus de 30° C. Et enfin, la carrosserie réfrigérant est une source de froid permettant d’abaisser ou de maintenir la température en dessous des valeurs précédemment citées.

Dans tous les cas, la carrosserie d’une fourgonnette « frigo » doit être présentée régulièrement à des centres de test et l’homologation figurant sur la carte grise doit être renouvelée à 6 et 9 ans.
Pour être sûr d’acquérir un véhicule isotherme de qualité, référez-vous à nos partenaires – Peugeot, Renault – Iveco, Gueudet ou Volskwagen – et bénéficiez de leur expertise en la matière et de leur parc automobile isotherme, frigorifique ou réfrigérant. Demandez un devis et vous aurez vos premières réponses sous 48 heures !