Obtenir des aides pour aménager un véhicule utilitaire

Les salariés ou indépendants qui conduisent régulièrement un véhicule utilitaire léger – VUL – ont en toute logique besoin de confort lors durant leurs trajets. Cependant, l’aménagement d’un VUL implique des dépenses non-négligeables pour l’entreprise, notamment pour les PME.

Afin d’améliorer les conditions de travail et par conséquent de limiter les arrêts maladie répétitifs, des aides financières ont été mises en place, tant au niveau national que régional.

Les différentes aides financières à l’aménagement d’un utilitaire

Aménagement véhicule utilitaireA l’échelle nationale, le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) incite à l’achat de VUL neufs déjà tout équipés grâce à des avantages financiers perçus au moment de l’acquisition.

Néanmoins, les aides les plus significatives se situent à l’échelle régionale. En effet, le programme AFS (Aide Financière Simplifiée) mis en place par le gouvernement propose une participation financière via la CRAM (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) aux entreprises désireuses d’aménager ce type de véhicules dans le but de bonifier la sécurité et les conditions d’activité des travailleurs.

Pour percevoir cette aide, certaines conditions sont généralement requises :

  • Faire aménager son VUL par un prestataire de la liste régionale d’aménageurs agréés.
  • Faire suivre à au moins un de vos salariés, et au sein d’un organisme régional, une formation portant sur l’usage professionnel d’un VUL.

De plus, il est demandé dans certaines régions que les véhicules eux-mêmes remplissent diverses critères pour pouvoir bénéficier de cette contribution budgétaire, tels que la présence d’un dispositif type ABS d’antiblocage des roues, d’un contrôle type ESP de stabilité électronique ou d’un dispositif de freinage d’urgence par exemple. Pour connaître l’intégralité des modalités requises, renseignez-vous auprès de votre CRAM.

Le montant versé est lui aussi très variable en fonction de la région où est implantée votre entreprise. A titre indicatif, en Ile de France, il est possible de percevoir 50% du montant de l’aménagement intérieur du véhicule et 70% du montant de la formation dans la limite de 2 000€ par société.

Notez également que son attribution est soumise à des contraintes de limitation dans le temps.

Sachez que si ces contributions financières peuvent parfois être difficiles à obtenir, elles ne sont néanmoins pas négligeables compte tenu de leur montant pouvant aller jusqu’à 50% des dépenses effectuées.

Faire une demande auprès d’un organisme est donc le meilleur moyen de savoir si vous êtes éligibles, d’autant plus que les institutions tendent à instaurer une standardisation du processus d’obtention de ces aides.